Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Arrestation de Sonko: Comment Alioune Tine s’est investi pour décrisper la situation

Eminent membre de la société civile africaine, Alioune Tine a joué un rôle non négligeable dans la décrispation de la situation actuelle. Le leader de la plateforme Afrika Jom Center revient sur les différentes péripéties de l’affaire.

Pour Alioune Tine: «Nous avons suivi cette crise avec beaucoup d’intensité. Dès le début, j’ai vu les signes avant-coureurs d’une grave crise du fait de la personnalité de Sonko et du Président Macky Sall, du contexte de la pandémie et de la radicalité de la jeunesse qui soutient Sonko. A cela, il faut ajouter le contexte lié à la crise Casamançaise. Les violences inouïes consécutives aux manifestations, inédites dans notre histoire politique».

«Alors, j’ai eu vraiment peur. J’ai été saisi par Cheikh Tidiane Dièye qui est passé me voir à titre personnel, du fait de nos vieilles relations, qui me dit : «Alioune, il faut que tu bouges.» J’ai appelé une relation proche du Président, qui nous a trouvé une audience avec le chef de l’Etat », narre l’ancien secrétaire général du Raddho.

Selon leader de Afrika Jom Center : «J’avoue aussi la contribution majeure de Moustapha Diakhaté, qui a été très efficace et son entregent a beaucoup servi. J’ai été voir après, Thierno Madani avec Cheikhou Oumar Sy, j’ai appelé Cheikh Tidiane Sy Al Amine, discuté avec Abdou Aziz Kébé et Serigne Mansour Sy Jamil pour mobiliser la famille Tidiane et toutes les familles maraboutiques. J’ai appelé Dr Cheikh Guèye et Serigne Mbacké Sakho pour sensibiliser la famille mouride et les Khalifes. Je me suis rendu à Kaolack pour voir le Khalife général des Niassènes. Et nous avons eu une réunion avec toutes les familles religieuses avec Cheikh Tidiane Dièye et Moustapha Diakhaté, avant leur conférence de presse à la mosquée ».

«J’ai appelé les responsables de l’opposition aussi, à commencer par les gens de Pastef, le maire de Dakar, Khalifa Sall, Mamadou Lamine Diallo, Bougane Guèye Dany, Bouba Diop, Doudou Wade… pour inviter à l’apaisement. Dans la majorité présidentielle, j’ai parlé à Mahmoud Saleh, Idrissa Seck, Serigne Mbaye Thiam, Souleymane Jules Diop qui m’a appelé depuis Paris. J’ai aussi alerté les Nations Unies. J’ai eu les encouragements de certains diplomates. J’ai tout fait dans le cadre de la plateforme Jammi Rewmi avec Safiétou Diop, Cheikh Oumar Sy», s’est-il exprimé dans l’édition du jour de l’obs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :