Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Diohine: Les populations exigent le départ de Serigne Bara Séne

A Diohine et ses environs, les populations n’ont toujours pas digéré ce qu’elles qualifient, « de propos incendiaires outrageants, véhiculés à travers un discours dont la forme frise le ridicule, dépourvu du plus simple sens de la morale, par le jeune marabout Serigne Bara Séne ».

Elles l’ont réaffirmé ce dimanche 2 mai 2021 lors d’une marche pacifique autorisée pour exiger son départ. Une manifestation qui a vite dégénéré après l’entame, du fait d’une partie des marcheurs qui ont voulu foncer directement chez le marabout mais qui se sont heurtés aux forces de l’ordre. La tension qui est montée d’un cran a fini par des jets de pierres par les manifestants qui ont contraints les gendarmes à faire usage de gaz lacrymogène pour les disperser.  Des affrontements qui ont occasionné 14 blessés dont 2 en état grave.

Cet épisode passé, la marche s’est poursuivie jusqu’à la place mythique du village. Et lors du face à face avec la presse, les organisateurs ont tiré à boulets rouges sur le marabout qui, selon leurs porte-paroles, Guy Martial Diagne et Félicité Codou Fall, « Serigne Bara Séne, ignore totale le prix social de la symbiose et de l’équilibre des différences acceptées qui fondent la fierté de la communauté de Diohine élargie ».

Ainsi, les populations disent, selon Guy Martial Diagne, « condamner les menaces récurrentes et ciblées du marabout à l’endroit des institutions communautaires, des familles, de certaines catégories sociales ou professionnelles notamment des enseignants et du village qu’il s’arroge le droit d’incendier s’il le désire et en toute impunité ».

En réalité souligne-t-il, « l’homme dérange et divise et au nom d’une prétendue légitimité culturelle, il continue à entretenir un climat délétère, nuisible aux activités scolaires, à la cohabitation pacifique entre les communautés religieuses tant enviée, qui fait de la localité une symbiose et une référence de cohésion sociale ».     C’est ont-ils fait comprendre à qui de droit, qu’il est impossible voire non envisageable une solution de cohabitation avec Serigne Bara Séne et exigent son départ de la localité.

Il faut noter que le face-à-face entre les forces de sécurité et une partie des marcheurs a occasionné 14 blessés et plusieurs arrestations qui ont été enregistrés. Parmi les blessés, on note 6 gendarmes et 8 civils en plus d’un des bâtiments en construction de Serigne Bara Séne qui a été endommagé et les hangars qui abritaient les apprenants incendiés.

Lefatickois.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :