Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Elections de la Chambre de métiers de Fatick : Dame Sarr et ses partisans contestent le fichier électoral

c

Fatick : Les partisans de Dame Sarr candidat aux élections de la chambre de métiers de Fatick ont tenu un point de presse pour dénoncer selon eux, « les irrégularités notées lors des élections  qui avaient eu lieu le dimanche 27 Mars  dernier ». 

Selon Aliou Badara Ndiaye qui a parlé au nom du candidat empêché, « des enseignements,  des vendeurs de café ont voté à la place des artisans ce qui est anormal et très grave ». Pour lui, « les élections ne se sont pas déroulées dans de bonnes conditions. Il  manquait de transparence. Et, le président actuel Issa Dieye fait de la politique alors que les artisans n’ont pas besoin de politiciens à la tête de la chambre de métiers de Fatick ». Pour Mme Matou Ndiaye, couturière, elle a aussi déploré cette situation. « On commence à perdre notre valeur aux yeux des populations fatickoises. Car, vu le nombre de votants on sait nettement que cela dépasse largement le nombre d’artisans dans la commune. Nous nous connaissons tous et nous savons distinguer qui est artisan et qui ne l’est pas ». Mme Ndiaye, d’ajouter : « nous n’avons que notre métier alors si on donne nos cartes d’artisans à d’autres personnes qui ne sont pas de la corporation  juste pour gagner c’est honteux ». Elle fustige le fait d’après elle, « qu’il y’avait certains artisans primo votants qui devaient s’inscrire mais la commission avait arrêté les inscriptions et quelques jours après  ils ont découvert que c’était faux. Ils ont donc continué à produire des cartes ». Matou Ndiaye, de souligner que, « beaucoup d’élections se sont déroulées ici sans problème mais celle-ci s’est déroulée dans de mauvaises conditions. D’habitude à 15 heures, les votes étaient terminés mais cette année c’est le contraire je me demande même comment est-ce possible ». 

Ainsi ils ont tenu à lancer un appel aux  autorités administratives notamment au  gouverneur et au  préfet pour que ces derniers puissent prendre les mesures nécessaires pour organiser des élections transparentes.   

Ndeye Astou Ndiaye 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :