Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Elections FSF – Consensus: Saer Seck renonce à tout « Les conditions posées par moi ne me semblent plus respectées »

Alors qu’on attendait la décision finale du candidat Mady Touré ce 30 juillet, un communiqué est parvenu à la rédaction de wiwsport. Celui du désormais ancien président de la LSFP, Saer Seck. Il informe se retirer du consensus et crache sur tout autre poste dans les instances du football sénégalais .

Encore un candidat qui n’est pas satisfait du processus du consensus souhaité par certains acteurs du football. A une semaine des élections de la FSF prévues le 7 aout prochain, Saer Seck a fait des révélations sur les réunions qui ont été organisées pat le CNOSS et le ministére des sports.

« Je me dois, à la vérité, de vous informer que le consensus en question se devait, dans son esprit, d’être le condensé des axes programmatiques des différents candidats ainsi que des propositions d’acteurs et d’éminentes personnalités expérimentées du football sénégalais. C’est seulement ensuite que ce comité chargé du consensus devait définir le processus pour désigner la personne qui devrait diriger le consensus comme Président de la Fédération Sénégalaise de Football. J’ai fait beaucoup d’efforts et consenti d’énormes sacrifices pour ne pas, à ces moments là, « polluer » la campagne électorale de notre candidat Augustin Senghor à la CAF avec une campagne domestique mais également pour ne pas être celui dont l’attitude ou l’action casserait la dynamique naissante du consensus » explique t’il.

Saer Seck déplore une non prise en compte des propositions des candidats. Ses conditions ne sont pas prises en compte. Il révéle d’ailleurs sa proposition faite à Agustin Senghor.

« J’ai proposé à Monsieur Senghor d’abord en réunion entre les 4 candidats puis lors de mon audition par le comité de conduire le consensus jusqu’à la coupe du monde 2022 pour essayer de parachever l’importante œuvre réalisée et ensuite de permettre et favoriser une nouvelle gestion avec l’arrivée d’un nouveau Président. Cette proposition a été reformulée devant le comité chargé de porter le consensus lors de mon audition personnelle comme condition de ma part pour accepter de rester dans le consensus et apposer ma signature au bas du protocole 2 du 22 juillet. Au surplus, ce consensus qui est le seul auquel j’adhérais devait se poursuivre avec une rencontre à quatre (Augustin Senghor, Ablaye Sow, Louis Lamotte et Saër Seck) afin de stabiliser la feuille de route et entre autres acter cet accord. Cette rencontre devait être convoquée sans délai, de manière quasi immédiate. C’est à ces seules conditions que j’avais accepté de signer le protocole qui m’avait été soumis; dont le dernier point tente de rendre compte de ces échanges et de cet accord. Je suis dans l’obligation de constater que depuis lors (jeudi 22 juillet) non seulement le Comité en charge de la médiation pour trouver un consensus n’a pas convoqué cette réunion mais il est véhiculé dans le pays et dans la presse. »

Ainsi, le président de Diambars FC a pris des décisions importantes qu’il a partagé dans le communiqué.  « Me retirer du consensus dont l’esprit programmatique et les conditions posées par moi ne me semblent plus respectées, ne pas être membre du prochain comité Exécutif (au titre des 8 cooptés prévus dans les accords du consensus) ainsi que d’aucune instance fédérale et rester au service du football de mon pays en tant qu’acteur à la base aux commandes exclusives de mon club. »

Saer seck explique par ailleurs son long silence par un esprit de « de retenue et de hauteur sans jamais perdre de vue l’intérêt supérieur du football sénégalais. »

wiwsport.com

wiwsport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :