Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Elections territoriales: «Birame Faye, est le maire idéal pour la commune de Fatick», selon ses partisans

Fatick : Birame Faye, le directeur général de l’agence nationale de sécurité de proximité (ASP), a été investi par ses militants et sympathisants pour sa candidature au poste de maire, aux élections territoriales du 23 Janvier 2022.

C’est au cours d’une forte mobilisation qui a eu lieu à Fatick, au centre culturel régional qui a eu lieu ce samedi 18 septembre. Venus nombreux pour affirmer leur choix et leur soutien indéfectible à leur responsable Birame Faye, les militants et sympathisants ne pouvaient plus attendre les directives du président de BBY à propos des locales.

Ils persistent et signent que Birame Faye, « est le meilleur des candidats ». Pour Omar Seck son conseiller technique et porte-parole du jour, « pour les questions liées aux enjeux du développement de Fatick il faut bien choisir pour éviter les erreurs du passé ».

Fort de cela, estime Oumar Seck, « nous avons choisi M Birame Faye pour promouvoir le développement de Fatick. En se basant sur ses valeurs intrinsèques, son profil et son potentiel politique et intellectuel. Mais, en tant que militant discipliné, il n’a jamais voulu se prononcer juste pour attendre la décision du   président du parti ».

Oumar Seck d’ajouter également, «que nous lui avons tordu la main en préparant cette cérémonie avec nos propres moyens pour l’investir parce que c’est le choix unanime des Fatickois qui sont engagés dans un dynamique de changement ». Dans la foulée, le porte du jour n’a pas hésité à déplorer le retard de la ville contrairement aux autres par rapport à la formation des jeunes, aux infrastructures, entre autres.

Car, souligne M. Seck, « à part les chantiers du gouvernement la mairie n’a même pas les moyens pour faire quoi que ce soit. Elle doit s’ouvrir à des partenariats fructueux pour faire développer la ville comme cela se faisait il y a de cela dix ou vingt. Mais avoir un seul budget qui n’est basé que sur une collecte fiscale qui est le marché n’est pas ambitieux ».

Le conseiller technique du DG de l’ASP de préciser que, « ceci n’est pas une façon de mettre la pression au chef de l’État mais tout le monde a le droit de dire son choix. Toutefois dit-il si le président choisi un autre on s’applique à sa volonté.

Ndeye Astou NDIAYE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :