Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Fatick-Saliou Diouf, tête de liste de Yaw à Niakhar: «Une gestion qui place le citoyen au cœur des affaires»

C’est un défi herculéen qu’il veut relever. Lui, c’est Saliou Diouf, tête de liste majoritaire de la Coalition Yewwi askan wi (Yaw) dans la commune de Niakhar. A l’instar des quatre autres concurrents que sont Me Bassirou Ngom de Euleuk Sénégal, Alassane Ndour de Andu Nawlé, Ousmane Diouf de Wallu Sénégal et Serigne Diouf, chef file de la Coalition Defar sa gox, il rêve de déboulonner Macodou Sène, maire sortant et candidat de Benno bokk yaakaar (Bby).

Après quoi, il pourra ainsi assouvir son ambition «d’instaurer une gestion municipale qui place le citoyen au cœur des affaires de la cité». Contrairement au maire Macodou Sène qui, selon lui, «a passé la plupart de son temps à faire de la politique politicienne, en oubliant que la gestion municipale doit se faire avec les conseillers élus et les populations, et non avec un groupuscule de partisans dont la plupart ne sont à côté de lui que pour des intérêts personnels», a dénoncé ce membre de l’équipe sortante du Conseil municipal de Niakhar.

Qui, une fois élu, compte mobiliser toutes les filles et fils de Niakhar, y compris ceux de la diaspora, pour faire de cette commune du département de Fatick, l’une des plus développées de la région. Un développement qui, à en croire celui qui officie actuellement comme proviseur du lycée Samba Dione de Gandiaye, dans l’Académie de Kaolack, devra passer par la mise en œuvre d’un programme très alléchant et qui se présente en treize axes, englobant tous les secteurs d’activités de cette collectivité territoriale.

Par exemple, dans le domaine de la fiscalité locale où l’équipe municipale sortante a eu à rencontrer de grandes difficultés par rapport notamment au recouvrement du minimum fiscal, Saliou Diouf prévoit de déployer une batterie de mesures.

Ainsi, il préconise, de concert avec les services régionaux des Impôts et des domaines et du Trésor, de recenser toutes les activités imposables ou taxables, de recenser les propriétés foncières pour l’impôt sur le foncier bâti ou non bâti, d’améliorer le système de collecte des taxes municipales, d’assujettir le bénéfice de certaines prestations de la mairie à l’égard des citoyens de la commune au respect des obligations fiscales et de rendre opérationnelle la Commission de fiscalité locale.


Source Dioumacor NDONG lequotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :