Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Gala de lutte traditionnelle à Kalom: Le parrain Aliou Faye lance des piques au maire de Ngayokhème

Ngayokhème : Initialement prévu le 12 juin dernier, le gala de lutte traditionnelle, organisé par les populations de Kalom, à travers le mouvement « Nouvel Elan », dans la commune de Ngayokheme, a finalement eu lieu le 03 juillet 2021. Et, c’est le géant Mamadou Lamine Sané dit « Doudou » de Dioffior qui a remporté la finale après 3 avertissements infligés à son adversaire, « Ordinateur » du village de Ngabine dans le Ngayokhème.

Mais, il faut noter que l’occasion a été saisie par le parrain, M. Aliou Faye, conseiller municipal et président de la commission des finances et du développement, de monter au créneau pour attaquer le maire de la commune Mbagnick Ndiaye. M. Faye, par ailleurs, Chef de département des services techniques du centre des œuvres universitaires (COUD) de Dakar, a indiqué que, « cette attitude du maire de Ngayokhème tendait à faire obstruction sur la demande d’autorisation formulée pour l’organisation de cette séance de lutte à la première date choisie celle du 12 Juin. Ce que nous qualifions d’irresponsable à l’endroit des organisateurs qui ont eu à initier ce gala de lutte qui n’a aucun soubassement politique comme l’a fait croire M. Mbagnick Ndiaye à ses affidés ».

Joint au téléphone le maire Mbagnick Ndiaye nous a fait savoir que c’est des raisons de sécurité qu’il a fournie au Sous-préfet de Niakhar, seul habilité à accorder une autorisation d’organiser une manifestation, des informations qui faisaient état de rumeurs de menaces d’une partie de la jeunesse à l’endroit du parrain ».

Donc, selon Mbagnick Ndiaye, « la demande a été accordée par le sous-préfet moi je n’ai pas été là-bas mais on m’a même informé et certainement vous avez dû le constater, que des mesures de sécurité ont été prises pour parer à toute éventualité avec la mobilisation de la gendarmerie territoriale dans le village de Kalom ».

Toutefois, il faut noter qu’en dépit de toutes ces récriminations, le gala a été bien organisé. Ceci comme l’a souligné, Aliou Faye, un ancien collaborateur de Mbagnick Ndiaye, « aux fins de rendre heureuses les populations et en même temps rendre hommage au président Macky Sall. Pour le reste, si le village place une confiance et un espoir à ma modeste personne je n’y suis pour rien. Pour dire simplement que, c’est un village que nous aimons tant et personne ne peut-nous dévier de cette trajectoire. A chaque fois que la population aura besoin de moi, je répondrais présent ».

Plusieurs lutteurs venus des différents terroirs de la zone, ont rivalisé de talent et de prouesse lors des combats dont le bouquet final a opposé en lourds : Mamadou Lamine Sané de Dioffior à Ordinateur. Un combat remporté par le lutteur de Dioffior. Les organisateurs membres de l’association des villages de Kaloum que dirige le président Abdou Diouf ont pour l’occasion mis en jeu une enveloppe globale de 1 300 000 FCFA.

Ndéye Astou Ndiaye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :