Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Loul Sesséne : Des employées de maison formées dans la planification financière et l’épargne

Elles sont au nombre de 37 femmes à avoir bénéficié de la première phase d’une formation sur les stratégies de planification financière et d’épargne dans leurs activités génératrices de revenus (AGR). L’initiative est du Mouvement des employés de maison du Sénégal, dont est membre la cellule de Loul Sesséne qui compte 74 membres.

La structure a été créée en 2011 selon sa présidente, Mme Joséphine Diouf Mané. Celle-ci a eu à bénéficier de l’appui financier de la Délégation à l’entreprenariat rapide (DER) et du 3FPT pour organiser cette formation afin de venir en aide aux domestiques et gens de maison. C’est dans cette dynamique que s’est située cette session de formation qui, comme l’a laissé entendre, le formateur Pape Amadou Cissé, du cabinet d’appui pour la performance des petites et moyennes entreprises, «a clôturé sa première phase avec un premier lot de 37 femmes en attendant la seconde phase prévue ce mois de janvier 2023 pour compléter le nombre de 74 femmes. Il s’agit ainsi, a souligné M. Cissé, « de renforcer les connaissances, compétences et attitudes de ces anciennes domestiques afin qu’elles soient capables de mieux gérer leurs revenus, dépenses et épargnes correspondant aux bonnes pratiques d’éducation financière».

Cette formation concerne d’ailleurs un total de 180 membres du mouvement répartis dans des localités des régions de Fatick-Thiès-Dakar-Ziguinchor-Diourbel. « Ceci, pour une meilleure prise en charge de la situation des domestiques et gens de maison qui était alarmante mais qui a beaucoup évolué durant ces dernières années », a souligné la présidente, Mme Joséphine Diouf Mané. 

Selon cette ancienne domestique qui quittait le quartier Peulgha de Fatick pour aller travailler à Dakar, principalement à Niarry Tally dans les années 1986 jusqu’en 1996 pendant les grandes vacances, « les domestiques subissaient beaucoup de revers dans ce métier. Comme moi, on était des bonnes à tout faire : grand linge, petit linge, cuisine, ménage, nounou…..sans compter les tâches annexes pour des salaires misérables qui tournaient autour de 12000 voire 15000 FCFA le mois. Et on était très sérieux dans le travail».

Ainsi depuis la mise en place de cette association dont l’objectif est de voir se réaliser leur rêve d’une structure d’accueil, la situation s’améliore d’années en années. Car, selon Mme Mané, «notre combat est de défendre les causes de ces personnes avec un objectif à long terme de mettre en place une structure d’accueil et de gestion de cette corporation avec un accès aux soins de santé, un accès au toit et au crédit ». L’association contribue également, depuis 2011, au placement de domestiques dont les salaires sont passés de 40 000 FCFA selon sa présidente.

D’ailleurs ajoute-t-elle, « nous avons eu à bénéficier du 3FPT en 2021 de trois (3) financements pour des formations des domestiques et gens de maison dans les domaines suivants : 75 en cuisine et restauration sur Dakar, 150 en hygiène et sécurité domestiques (Dakar-Fatick-Ziguinchor), 150 en alphabétisation (Dakar-Fatick-Ziguinchor) et 15 en couture (Dakar)».

Lefatickois.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :