Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Opération des ventes de cartes : Des militants scandent «Fatick va mal» et sabotent la rencontre

Un grand n’importe quoi s’est passé, ce samedi, à Fatick où une réunion des responsables de l’Aprdevait se tenir avec la délégation des superviseurs dirigée par le Ministre Moustapha Diop, par ailleurs, Maire de Louga et membre de la Convention des cadres républicains. 

Des jeunes estampillés pro Matar Ba, scandant « Fatick va mal », ont semé le désordre dans la salle, empêchant le déroulement normal des travaux. Une situation désolante et honteuse qui commence à être une habitude dans la ville du Président Sall.

Sabotage ou chantage ? Si ce n’est pas l’un, c’est l’autre. Au moment où l’APR et Benno Bokk Yaakaar ont plus besoin de solidarité militante, de compromis dynamique et de conciliabules, des responsables tapis dans l’ombre, et de manière ingrate, essaient de freiner l’ardeur du Président Sall qui voudrait restructurer son Parti et tenter de réconcilier ses états-majors pour des échéances futures. Malheureusement, certains hommes politiques véreux ne le voient pas de cette façon.

C’est pourquoi, presque tous les responsables flairant ce coup fourré de personnes manipulées, ont brillé par leur absence. Heureusement pour eux. Seuls le Maire de Fatick Matar Ba, les Maires de Patar Sine Aliou Dialllo et de Niakhar Macodou Sene et le nouveau Directeur de l’artisanat Bamba Sarr et autres Woula Ndiaye, étaient présents.

De grands responsables comme le Ministre Dr Cheikh Kanté, plénipotentiaire de BBY à Fatick, le Ministre Biram Faye, Mbagnick Ndiaye et presque tous les autres Maires n’ont pas effectué le déplacement. Une situation dévalorisante et embarrassante pour le Sine qui se trouve être la base naturelle du Président Sall.

À coup sûr, ce désordre qui commence à être monnaie courante à Fatick n’augure rien de bon pour l’avenir de l’APR. Pour rappel, samedi dernier, les mêmes jeunes ont porté des brassards rouges et brûlé des pneus pour fustiger, disent-ils, « le manque de considération des responsables, y compris Macky Sall, à leur égard ».

Par BBF 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :