Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Pacasen-Evaluation des communes bénéficiaires: Fatick et Mbour en tête

Suite à l’évaluation des performances des 123 collectivités territoriales pilotes bénéficiaires du Programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (Pacasen), Fatick et Mbour occupent respectivement la première et la deuxième place dans le classement de la Chambre des collectivités territoriales de la Cour des comptes.

Les communes de Fatick et de Mbour sont de très bons élèves du Programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (Pacasen). Ces deux collectivités territoriales, à la lumière des résultats du rapport sur l’évaluation des performances des 123 communes pilotes bénéficiaires, occupent respectivement la première et la deuxième place.

L’équipe municipale, dirigée par le maire El Hadji Fallou Sylla, a obtenu 64 points sur 84, juste derrière la municipalité de Fatick qui en a récolté 68 points. Dans le classement de la Chambre des collectivités territoriales de la Cour des comptes présidée par Joseph Ndour, ces deux communes sont suivies de celles de Saint-Louis qui s’est retrouvée avec 48 points, Guédiawaye 46 points, Ziguinchor 44 points et Touba Mosquée 42 points.

Analysant les «bons» résultats de sa commune, le maire El Hadji Fallou Sylla évoque le respect des huit conditions minimales obligatoires (Cmo) évaluées par les auditeurs de la Cour des comptes. En effet, «l’allocation des ressources additionnelles du Fonds d’équipement des collectivités territoriales (Fect) à ces collectivités territoriales pilotes est soumise au respect des conditions prédéfinies dans le cadre du Pacasen et auxquelles lesdites collectivités doivent se conformer», renseigne le rapport.

A en croire le maire de Mbour, relativement à la première condition, la commune a respecté le vote en 2021 du budget principal par le Conseil municipal et l‘a soumis au représentant de l’Etat avant le 31 décembre de l’année 2020. Les mêmes dispositions ont été respectées en ce qui concerne la soumission avant le 31 octobre de l’année 2020, du compte administratif de 2019 voté par le Conseil municipal à la Direction des collectivités territoriales (Dct).

La troisième condition municipale obligatoire est relative à la conformité de la commune à ses obligations vis-à-vis de la dette du Programme de renforcement et d’équipement des collectivités locales/le Programme d’appui aux communes (Precol/Pac) pour l’année 2020 et pour avoir enregistré le montant correspondant dans son budget de l’année 2021. Egalement, la commune de Mbour a effectué les arrangements nécessaires pour régler sa participation financière pour le fonctionnement de l’Ard concernée, au titre de l’année 2020.

M. Sylla et son équipe ont aussi soumis à la Dct, avant le 31 décembre 2020, le Plan de renforcement des capacités pour les communes et les zones urbaines pour l’année 2021. De même, le Programme d’investissement triennal a été soumis avant le 31 décembre 2020 tandis que les procédures de passation de marché pour les dépenses d’investissement pendant l’année 2020 ont été scrupuleusement respectées. Dernière Cmo, la commune de Mbour a respecté les dispositions du manuel de procédures relatives à l’évaluation environnementale et sociale des projets pendant l’année 2020.

Toutefois, en ce qui concerne les résultats de l’évaluation des Indicateurs de performances (Idp), la Cour des comptes estime que la commune de Mbour doit envisager des efforts, notamment dans les domaines du taux d’exécution de son budget d’investissement, du contrôle de sa masse salariale et de l’entretien de ses investissements.

Les auditeurs de la Chambre des collectivités territoriales de la Cour des comptes ont effectué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :