Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Pourquoi Georginio Wijnaldum est une recrue en or pour le PSG

La suite après cette publicité

C’est l’un des gros coups de l’été en Ligue 1. Au nez et à la barbe du FC Barcelone et d’autres cadors européens, le Paris SG a mis la main sur Georginio Wijnaldum (30 ans) à l’issue de son bail avec Liverpool. Le talent du milieu de terrain, encore très performant avec la sélection des Pays-Bas pendant l’Euro 2020 (3 buts en 4 matches), n’est plus à prouver. Mais Foot Mercato a voulu en savoir un peu plus sur le Batave en interrogeant d’anciens compagnons de route. Nicolas Isimat-Mirin, qui l’a côtoyé au PSV Eindhoven en 2014/15, se souvient d’abord de l’homme. «C’est une crème. Il est super gentil. Il réussit à s’intégrer dans tous types de groupe. Je pense qu’il va même faire l’effort de parler un peu Français par la suite, au moins quelques mots. Il se donne à fond. C’est un mec qui aime bien la musique. Il est tranquille, il a sa petite vie de famille. C’est un vrai papa poule d’ailleurs. C’est une bonne personne», nous a expliqué le défenseur français, aujourd’hui à Kansas City.

Le son de cloche est le même pour Frans Hoek, entraîneur des gardiens de la sélection des Pays-Bas sous Louis Van Gaal (2012-2014) et Danny Blind (2016-2017). «Je trouve que c’est une personne exceptionnelle», nous lâche-t-il tout simplement. Fabio Pecchia, adjoint de Rafael Benitez à Newcastle lors de l’exercice 2015/16, aujourd’hui n° 1 à l’US Cremonese, se souvient lui d’«un homme sérieux, silencieux, avec un très beau sourire». Discret en dehors du terrain, Gini est tout l’inverse lorsqu’il entre dans le rectangle vert. Il se mue en patron. «C’est vraiment un leader charismatique, par rapport à la prestance qu’il dégage. Il arrive à allier le côté humain, c’est une personne fiable, et le côté leader sur le terrain. Il a une légitimité au sein d’un groupe. Tout le monde tire dans le même sens avec lui», nous explique l’ancien Monégasque avant d’ajouter.

Un leader discret

«J’ai le souvenir d’un joueur leader dans l’âme. Il aime bien prendre ses responsabilités mais ça ne va pas être le gars extraverti, qui va énormément crier. C’est plus une personne qui va influencer sur le terrain. Il est méticuleux et il a beaucoup de rigueur. Je me souviens d’une action anodine. Suite à une mauvaise passe que j’avait faite en début de match, une passe sans incidence d’ailleurs (il me semble qu’elle avait fini en touche), il ne me l’a pas laissé passer. Il compte sur tes qualités. Il sait que tu peux mieux faire donc il va t’encourager dans le bon sens. C’est toujours fait positivement. Il a emmagasiné beaucoup d’expérience en Angleterre après ses expériences à Newcastle et Liverpool. Même chose en sélection. Il connaît le très haut niveau. C’est un joueur toujours à l’écoute, qui arrive à faire la transition entre le groupe et le staff technique. Il est excellent en matière de communication».

Un relai précieux donc pour Mauricio Pochettino, qui a activement participé à sa venue, lui qui avait déjà essayé de le recruter du temps où il officiait à Tottenham, à l’été 2016. Les techniciens confirment. «C’est un garçon très agréable dans le travail. C’est un gagnant. Un compétiteur né. Un gros travailleur», nous a expliqué Hoek. Pecchia abonde dans son sens. «Il est facile à entraîner». Le Transalpin se rappelle de sa polyvalence et de sa discipline. «Sa plus grande qualité, c’est sa flexibilité tactique», nous détaille-t-il. «En plus de ses qualités aussi bien athlétiques que techniques et physiques, il peut jouer dans de différentes positions, remplir plusieurs de rôles du milieu de terrain vers l’attaque et il a le sens du but», poursuit-il. Isimat-Mirin souligne lui sa régularité à toute épreuve.

«Il ne va jamais rechigner à la tâche. Ce n’est pas lui qui va rechigner pour faire les efforts. C’est un travailleur de l’ombre, mais il peut aussi se muer en attaquant, en récupérateur. Il excelle à peu près dans tout ce qu’il fait. Il est toujours propre. Il n’y a pas de coup de moins bien dans la saison. C’est ça qui est intéressant. Il est aussi souvent apte physiquement». Un joueur collectif, qui n’aime pas tirer la couverture à lui. «Ce n’est pas lui que tu vas entendre dans les médias. Il ne parlera pas avant de prouver. Il veut d’abord réussir sur le terrain», nous a-t-il indiqué. De quoi expliquer une trajectoire linéaire pour le vainqueur de la Ligue des Champions 2019. «Il a franchi les étapes les unes après les autres : Feyenoord, le PSV, Newcastle, Liverpool et maintenant le PSG. Il est sait très bien ce qu’il veut et ce qu’il ne veut pas», nous souligne Hoeck, repris par le central tricolore.

Une trajectoire linéaire et ascendante

«Quand il était au PSV, il avait déjà des offres de clubs disons plus calibrés. Mais il a décidé de peaufiner sa préparation et de prendre son temps. Il a rejoint Newcastle, qui a été rétrogradé l’année suivante. Il n’a fait qu’une saison là-bas. Il a réussi à survoler les débats dans l’équipe avec Moussa Sissoko. Ce n’était pas une saison évidente, mais il avait réussi à tirer son épingle du jeu. Année après année, il s’améliore. Il se bonifie comme du bon vin ! Il a prouvé par la suite à Liverpool, où il s’est imposé. (…) Ce qu’il a pu montrer à Liverpool, c’est dans la continuité de tout ce qu’il a fait auparavant, que ce soit à ses débuts à Feyenoord, en passant par le PSV et Newcastle», nous a raconté le natif de Meudon.

Tous le voient réussir au Parc des Princes. «Même si on ne peut jamais être sûr à 100%, il peut assurément avoir du succès au PSG, ils ont pris un grand joueur», a glissé Hoeck. «Ce sera intéressant pour la Ligue 1 de l’avoir. Je pense qu’il va se régaler. Après le PSG reste un gros club mais il connaît la pression entourant son transfert. C’est un homme habitué à répondre présent lors des grands évènements. Je lui souhaite beaucoup de réussite à Paris, où je suis convaincu qu’il va faire de belles choses», a conclu Isimat-Mirin. Le Paris SG et ses supporters, qui pourraient bien le voir faire ses premiers pas lors du Trophée des Champions dimanche contre Lille, ne demandent que cela.

Foot Mercato

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :