Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Prorogation de leurs contrats d’un an : Les ASP en colère contre le gouvernement


Les agents de sécurité et de proximité (ASP) ne sont du goût de la prorogation de leurs contrats d’un an annoncé par le Gouvernement. Fragilisés avec un statut salarial désuet, ces ASP refusent d’être les laissés pour compte du système Macky Sall.
La coordonnatrice de ces ASP, Aicha Koné s’en explique sur les ondes d’Iradio. « Nous disons tous simplement que ces mesures sont l’expression d’un coup d’été dans l’eau.

En d’autres termes, c’est la montagne qui accouche d’une souris. Tous les espoirs ont fondu comme neige au soleil au sortir du communiqué. Ce qui nous taraude l’esprit est que ces mesures impopulaires prises par l’autorité nous paraissent nébuleuses et peu solides.

D’abord ce contrat prorogé d’un an souffre d’ambiguïté. Il est ni renouvelable ou non renouvelable. Au terme de 2022, on ne sait jamais si l’Etat peut se passer de nous. Ensuite la question de la rémunération, un point nodal qui a cristallisé les débats et les espoirs a été passée sous silence par le président de la république.

Rappelons, comme nous l’avions dit dans nos précédents propos, ce sont des pécules que nous recevons jusqu’à présent. Il est temps que notre statut salarial soit redéfini en fonction des diplômes et des métiers que nous avons », dit-elle.

Ainsi, ces ASP réclament dans les plus brefs délais la matérialisation du corps spécial, « une vielle doléance ». « En résumé, ce sont des lendemains incertains  qui pèsent sur notre fonction et nous voudrions que les autorités reviennent  à de meilleurs sentiments. Aujourd’hui, nous sommes victimes d’une discrimination salariale pour ne pas dire de l’apartheid », a-t-elle soutenu.

Assane SEYE-Senegal7
Senegal7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :