Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

PSG-OL : les notes du match

Impérial en Ligue 1 (5 victoires en 5 matches) mais décevant en Ligue des Champions pour la première apparition de son trio Messi-Mbappé-Neymar, le Paris Saint-Germain accueillait l’Olympique Lyonnais au Parc des Princes pour le premier gros choc de la saison. Avec un onze sacrément offensif puisqu’outre les trois stars précédemment citées, Angel Di Maria était titularisé par Mauricio Pochettino. Côté lyonnais, Peter Bosz n’avait pas non plus froid aux yeux avec Shaqiri, Slimani, Toko-Ekambi et Paqueta pour mener l’attaque. Le match partait sur un tempo élevé, dans une ambiance de feu, et c’est l’OL qui monopolisait le ballon dans les premières minutes, avec un Toko-Ekambi facilement trouvé côté gauche.

La suite après cette publicité

Le PSG apparaissait légèrement nerveux à l’image de Di Maria, averti dès la 7e minute, mais peu à peu, le quatuor offensif se mettait en route, avec Messi positionné en numéro 10 sous Mbappé. Les deux hommes combinaient parfaitement à la 17e minute mais Anthony Lopes captait la frappe de la Pulga. Les Lyonnais ne se présentaient cependant pas en victime expiatoire et répliquaient, avec Toko-Ekambi qui martyrisait Kehrer à plusieurs reprises et testait les gants de Donnarumma, titularisé dans les buts (30e). Après le duo Mbappé-Messi, c’était au tour de Neymar et de l’Argentin de livrer un beau numéro, avec une talonnade géniale du Brésilien pour son coéquipier, qui croisait sa frappe, déviée in extremis par Lopes (33e). Messi, encore lui, envoyait un coup-franc sublime sur l’équerre de Lopes (37e). Les deux équipes se rendaient coup pour coup mais c’est bien le PSG qui se procurait les plus grosses occasions au cours de la première période, sans trouver la faille.

L’OL n’a pas tenu

Le but, il allait venir au retour des vestiaires. Mais en faveur de l’OL ! Profitant de beaucoup d’espace côté gauche, Toko-Ekambi avait tout le temps de lancer Paqueta qui s’infiltrait dans la surface parisienne et qui reprenait du gauche, petit côté. Donnarumma était battu (0-1, 54e). Lyon créait la sensation en ouvrant la marque, mais il n’y avait rien d’anormal à voir Paqueta marquer tant il était étincelant depuis le coup d’envoi. Les Parisiens, touchés par le scénario de la rencontre, tardaient à se remettre à l’endroit. L’arbitre de la rencontre les aidait en sifflant un penalty pour une faute de Gusto sur Neymar. Le Brésilien se chargeait de transformer la sentence (1-1, 66e). L’intensité chutait d’un cran. Si Peter Bosz lançait Diomandé et Aouar à la place de Boateng et Toko-Ekambi, Mauricio Pochettino attendait la 76e minute pour… sortir Lionel Messi, ce qui n’a pas semblé plaire au numéro 30, qui n’a pas tapé dans la main de son entraîneur.

Neymar prenait plus de responsabilités dans le jeu parisien au cours du dernier quart d’heure et tentait de forcer la décision, avec quelques chevauchées balle au pied et plongeons dans la surface. Cela ne prenait pas, et l’OL continuait également de se montrer dangereux par l’intermédiaire de Paqueta et Guimarães, également très bon. Di Maria était également remplacé par Icardi côté parisien, mais c’est Kehrer qui récoltait la foudre des supporters parisiens après un centre envoyé derrière les buts. Le PSG, au bout du temps additionnel, trouvait finalement la faille, avec un centre parfait de Mbappé sur la tête d’Icardi, qui ne laissait aucune chance à Lopes (2-1, 90+3e) ! Ce qui n’occultera pas la bonne prestation lyonnaise et le besoin pour le PSG d’améliorer son entente collective.

L’homme du match : Paqueta (8) : un match XXL. Le Brésilien a été omniprésent durant toute la partie. Malgré un début de match timide, Paqueta s’est ensuite réveillé et a montré de très belles choses. Beaucoup de ballons récupérés, une belle intelligence de jeu et une technique qui a beaucoup mis à mal le milieu de terrain parisien. Sa belle prestation a été récompensée par l’ouverture du score. Remplacé par Keita (86e), qui a eu trop peu de temps de jeu pour s’exprimer.

PSG

  • Donnarumma (6) : même s’il s’est fait marcher sur la main par Slimani dès le début du match, l’Italien a tenu sa place. Il était vigilant pour sortir la frappe de Shaqiri (18e). Il était une nouvelle fois présent sur la tentative de Toko Ekambi (30e). Difficile pour lui d’intervenir sur le but de Paqueta, laissé seul dans la surface (54e). Préféré à Navas ce soir, il n’a pas fait d’erreur et a été rassurant dans son jeu au pied.
  • Kehrer (4) : il se fait déposer par le crochet de Toko Ekambi, dont le centre à ras de terre dans la surface est finalement dégagé par Marquinhos (3e). Il laisse trop d’espace à ce même Toko Ekambi au début de la seconde période, qui peut servir Paqueta pour l’ouverture du score lyonnaise (54e).
  • Marquinhos (6) : match solide du capitaine parisien, qui n’a pas réellement été mis en danger. C’est même lui qui a apporté le danger dans la surface adverse, comme sur ce corner vite frappé que Diomandé a finalement dégagé (70e). Avec Kimpembe, ils ont parfaitement géré les appels de Slimani. Il a tout de même été un peu plus en difficulté que le Français dans ses transmissions ce qui a entraîné quelques ballons perdus (7).
  • Kimpembe (5,5) : il laisse filer Paqueta qui se retrouve étrangement seul dans la surface parisienne et ne se fait pas prier pour ouvrir le score (54e). Dommage, car l’international français fait un bon match et a bien pris Slimani qui n’a pas existé. Il a été bon dans les duels (⅔ duels gagnés) comme dans ses relances (97 % de passes réussies).
  • Mendes (5,5) : pour sa première titularisation avec le PSG, le Portugais a répondu présent. S’il est connu pour être un bon contre-attaquant, il s’est surtout montré solide défensivement en première période. Il a bien tenu son couloir face à Shaqiri et n’a pas fait d’erreur, que ce soit dans les duels (3/6 duels gagnés) ou bien dans ses relances (100 % passes réussies). En seconde mi-temps, il a de plus en plus pris son couloir, ce qui a mené à quelques centres intéressants.
  • Herrera (5,5) : l’Espagnol était dans la lignée de ses dernières performances avec le PSG. Il a donné quelques bons ballons à Messi en transition, qui ont permis à l’Argentin de se projeter vers l’avant. Il venait parfois très haut pour mettre la pression sur le milieu de terrain adverse. Il est le joueur qui a touché le plus de ballons dans ce match côté parisien (87). Remplacé par Wijnaldum (87e).
  • Gueye (4) : le Sénégalais a été très en difficulté face au milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais. S’il a été propre techniquement, il a semblé parfois dépassé et a perdu énormément de duel (5/14 duels gagnés). Pour le reste, il a été plutôt sérieux dans ses transmissions (97 % de passes réussies).
  • Messi (6,5) : pour sa première au Parc des Princes sous le maillot du PSG, l’Argentin a semblé en jambe. Il était placé en soutien de Mbappé à la pointe de l’attaque, même s’il n’hésitait pas à décrocher ou bien se décaler sur un côté. Bien servit par le Français, il frappe depuis l’entrée de la surface, mais Lopes était attentif (17e). Il bénéficie une nouvelle fois d’une talonnade d’un de ses coéquipiers, Neymar sur ce coup-là, mais le gardien de l’OL était encore sur la trajectoire (33e). Il touche l’équerre du but lyonnais sur coup franc quelques minutes plus tard, alors que Lopes était battu (37e). Plus discret en seconde mi-temps, il tente une frappe depuis la gauche de la surface, finalement trop croisée (74e). Remplacé par Hakimi (76e).
  • Neymar (6) : il a été très discret en première mi-temps. Sur une de ses premières fulgurances, il part en profondeur depuis la ligne médiane, rentre dans l’axe et sert Messi qui demandait le ballon dans son dos, mais la frappe de l’Argentin est sortie par Lopes (33e). C’est lui qui provoque la faute de Gusto dans la surface et qui transforme le penalty (66e). Le Brésilien a été de plus en plus dangereux au fil des minutes et a pris le relais de Messi, plus discret après la pause.
  • Di Maria (5,5) : décalé par Herrera, il tente sa chance depuis la droite de la surface, mais sa frappe est captée par Lopes (8e). Même chose quelques minutes plus tard, cette fois sur une passe de Messi (23e). S’il avait très bien débuté la rencontre et était, avec Messi, le joueur parisien le plus dangereux en début de match, il s’est peu à peu éteint. Remplacé par Icardi (82e), qui délivre le PSG de la tête dans le temps additionnel, parfaitement servit par Mbappé (90e+3).
  • Mbappé (4) : sa petite talonnade pour Messi était bien sentie et efficace (17e). Mis à part sur cette action, on l’a peu vu lors de la première mi-temps. Il aurait pu se mettre en évidence dans le temps additionnel, tout d’abord sur une passe lobée de Messi bien anticipée par Lopes (45e+2), puis sur une frappe croisée qui fuit le cadre (45e+3). L’international a été très discret dans ce match, cherchant plutôt la passe que le un contre un. Cela a payé dans le temps additionnel, puisqu’il dépose le ballon sur la tête d’Icardi, qui offre la victoire aux Parisiens (90e+3).

OL

  • Lopes (5) : un bel arrêt devant Di Maria (8e), un joli plongeon (16e) et une déviation devant Messi (32e). Le portier lyonnais a réalisé quelques sorties importantes et s’est montré vigilant. Sur le penalty, il est pris a contre-pied et ne peut rien sur le but encaissé par Icardi, de la tête.
  • Gusto (5) : une grosse erreur de défense d’entrée où il se manque et offre une situation à Neymar (5e). Mais globalement, le latéral droit de 18 ans a parfaitement défendu sur son côté et a beaucoup gêné Mbappé. Une belle lecture de jeu pou intercepter un ballon en profondeur (49e). Mais après la pause, il est plus en difficulté et provoque un penalty lors d’un duel avec Neymar (66e). Offensivement, il a montré de belles choses en combinant avec Shaqiri.
  • Boateng (5,5) : une mauvaise relance directement sur Messi (18e) et quelques approximations en début de match, mais l’Allemand s’est peu à peu montré rassurant dans cette défense lyonnaise, notamment dans le jeu aérien. Après la pause, il a notamment été important dans les sorties de balles, avec une interception à noter devant Mbappé avant de sortir (46e). Remplacé par Diomandé (64e), qui a réalisé quelques interventions dangereuses après son entrée.
  • Denayer (6) : une belle interception devant Messi (6e), une bonne couverture sur l’enroulée de Di Maria (23e). Du début à la fin de la partie, l’international belge s’est montré rassurant dans sa défense, notamment dans la fin de partie, où les Parisiens étaient dans un temps fort. Il ne couvre pas assez sur le but encaissé par Icardi (90e+2).
  • Emerson (5) : efficace défensivement en première période, il a tenté de combiner avec Toko Ekambi sur le côté gauche. Après la pause, il a été moins tranchant, mais a réussi à tenir son côté. Des dégagements dangereux en fin de rencontre, mais il ne peut rien sur le but d’Icardi, dans les arrêts de jeu.
  • Caqueret (5,5) : de belles interceptions et une présence importante devant sa défense. Aux côtés de Guimaraes, il s’est montré supérieur au milieu de terrain parisien et a souvent cherché ses attaquants. Une belle performance du jeune Lyonnais.
  • Guimaraes (6,5) : comme à son habitude, il s’est montré efficace dans les ballons longs et a beaucoup essayé de chercher ses attaquants. Défensivement, il aura été impérial défensivement avec un total de neuf tacles réussis et deux belles interceptions devant sa défense. Le Brésilien aura apporté beaucoup au milieu de terrain de l’OL.
  • Shaqiri (5) : une belle transversale pour Toko Ekami (3e) et une belle frappe enroulée (18e) en première période. Souvent seul sur le côté droit, le Suisse a pu délivrer de beaux ballons vers ses attaquants et a beaucoup combiné avec Gusto. Quelques retours défensifs intéressants à noter. Remplacé par Cherki (80e), qui a notamment beaucoup combiné avec Slimani.
  • Paqueta (8) : voir ci-dessus.
  • Toko Ekambi (6) : une belle première période à signaler. De belles incursions et quelques dribbles intéressants. Une perte de balle dangereuse à signaler sur son côté (15e). Le Camerounais a bien profité des espaces laissés par la défense parisienne et a pu servir Paqueta, pour l’ouverture du score (54e). Remplacé par Aouar (64e), qui a délivré quelques ballons intéressants.
  • Slimani (4) : seulement 27 ballons touchés pour l’Algérien, ce dimanche. Malgré des efforts dans le repli défensif et un effort de pressing réalisé, Slimani n’a pas pu tirer une seule fois au but. Un match frustrant où il n’aura pu s’exprimer, malgré quelques déviations intéressantes en fin de rencontre avec Aouar et Cherki.

Foot Mercato

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :