Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Que vaut le Qatar à un an de la Coupe du monde 2022 ?

Petit nouveau lors de la Coupe du monde 2022, le Qatar va jouir du statut de pays hôte. Une désignation qui a fait polémique depuis sa proclamation le 2 décembre 2010. Actuellement 58e au classement FIFA, les Marrons sont sur une pente ascendante. Pourtant les premiers résultats après l’attribution de la Coupe du monde ne laissaient pas place à l’optimisme. Quart de finaliste de la Coupe d’Asie 2011 et éliminé en phase de poules en 2015, le Qatar a aussi buté lors des éliminatoires des Coupes du Monde 2014 et 2018. Des échecs qui ont conduit à la nomination de Félix Sánchez Bas comme coach de l’équipe première le 3 juillet 2017. Le coach espagnol qui avait dirigé les équipes jeunes (U19, U20 et U23) a grandi avec la sélection avec une date en tête, le du 21 novembre 2022, jour de l’ouverture du Mondial.

La suite après cette publicité

Avec une colonne vertébrale assez jeune qui tourne entre 21 et 25 ans, le Qatar monte en puissance avec un style de jeu assez léché. Le fruit du travail de tout un pays et du projet ASPIRE lancé en 2004. À la Coupe d’Asie 2019, ils ne sont d’ailleurs pas moins de huit parmi les 23 sélectionnés à provenir de l’Academy ASPIRE. Organisme indépendant soutenu financièrement par le gouvernement qatari, ASPIRE est un centre de développement de jeunes athlètes avec des infrastructures ultradéveloppées, utilisant des datas. De nombreux jeunes athlètes d’origines africaines et asiatiques rejoignent très vite le Qatar pour s’y développer dans le but d’améliorer le rayonnement sportif du pays. Et les dernières compétitions ont permis de voir un peu plus clair sur le développement de la sélection.

De plus en plus de références

Emmené par Akram Afif (10 passes décisives) et Ali Almoez (9 buts), le Qatar est survolté lors de la Coupe d’Asie 2019. En tête de son groupe devant l’ennemi historique, l’Arabie Saoudite, le Qatar va dérouler en dominant l’Irak (1-0), la Corée du Sud (1-0) et le pays hôte, les Émirats Arabes Unis (4-0), afin d’atteindre la finale. Domptant le Japon (3-1), les Marrons remportent la compétition pour la première fois de leur histoire. Au-delà du résultat, le jeu pratiqué avec une belle inspiration espagnole et une volonté de ressortir de l’arrière impressionne. Quelques mois plus tard, le Qatar participe à la Copa América. Accrochant le Paraguay (2-2) et battue en fin de match par la Colombie (1-0), l’équipe de Félix Sánchez Bas va terminer dernière de ce groupe relevé après une défaite 2-0 contre le Mexique.

Vite éliminé, le Qatar n’a pas à rougir et ses prestations confirment avant tout de gros progrès. Et cela va se confirmer avec la Gold Cup 2021. Si cette compétition n’est pas la plus relevée, les Marrons, qui étaient invités, ont réussi à s’extraire de la phase de poules avant de battre le Salvador en quart de finale (3-2). Opposé aux États-Unis, qui est une nation revenant en force, le Qatar pouvait affronter le Canada ou le Mexique en cas de qualification en finale. Malheureusement pour eux, les Marrons se sont inclinés 1-0 mais confirment leur belle progression. Toujours focus sur 2022, la sélection du golfe Arabo-Persique aura deux matches contre le Portugal, un contre la Serbie, un contre le Luxembourg et un contre l’Irlande sur la période septembre-octobre suite à un partenariat avec les équipes du groupe A des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 dans la zone Europe. L’occasion de se tester contre des équipes solides à un an de recevoir le Mondial. De plus en plus consistante sur les dernières années, l’équipe du Qatar peut rêver grand pour 2022 où l’objectif sera d’abord de s’extraire de la phase de poules.

Foot Mercato

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :