Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Semaine de la petite enfance: Pour une approche de développement intégré de l’éducation aux valeurs

L’édition 2021 de la semaine nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits (SNPECTP), a été clôturée ce lundi 20 décembre à Fatick. Une occasion saisie par l’adjoint au gouverneur de Fatick, chargé du développement de magnifier l’institution de cette manifestation pour ainsi selon Abdou Diop, « promouvoir l’approche de développement intégré de la petite enfance et le modèle de Case des tout-petits ».

Mais aussi et surtout, à ajouter l’Adjoint au développement du Gouverneur de Fatick, « pour susciter une participation plus marquée des partenaires au développement et des collectivités territoriales à la mise en œuvre de cette politique nationale ». Ceci, a-t-il ajouté, « pour offrir un cadre organisé de rencontres, d’échanges et de partage d’expériences entre parents et acteurs et de brassage culturel entre enfants de différentes régions et même de la sous-région ».

Ainsi, un panel a aussitôt suivi la cérémonie protocolaire à travers trois communications faites par un homme d’église, un imam et un laïc, enseignant spécialiste en matière de petite enfance. Notamment sur, les approches : chrétienne, musulmane et culturelle, de l’éducation aux valeurs. Ce qui a beaucoup marqué les nombreux participants dont la plupart a beaucoup a apprécié à sa juste valeur la prestation des communicateurs.

Des stratégies de lutte contre la violence dans l’espace scolaire

L’Inspecteur d’Académie, Cheikh Yaba Diop s’est pour sa part beaucoup appesanti sur le thème de cette année qui est d’actualités et qui, selon lui, « permet d’affiner les stratégies pour une mise en œuvre effective de l’éducation aux valeurs dans la petite enfance. Ceci est important parce que de plus en plus la violence prend de plus en plus des proportions inquiétantes dans l’espace scolaire. C’est pourquoi nous croyons que si une bonne politique d’intégration de nos valeurs dans les curricula de la petite enfance cela nous permettra certainement d’apporter une réponse institutionnelle aux cas de violence que nous sommes en train de noter malheureusement dans l’espace scolaire ».

L’autre particularité consiste à regrouper l’ensemble des acteurs de la petite enfance. Les éducateurs scolaires, tous les intervenants, les partenaires et autorités administratives et territoriales pour que le développement intégré de la petite soit une priorité comme cela a été défini par le conseil présidentiel sur l’éduction qui met vraiment un accent particulier sur les investissements à injecter dans la petite enfance.

La semaine qui fut un moment phare de la petite enfance, a offert une belle opportunité aux acteurs de se pencher sur les défis et les contraintes du sous-secteur aujourd’hui marqué par certains indicateurs qu’il urge d’adresser davantage sous l’angle de la performance, notamment, le relèvement du taux brut de préscolarisation (17,6% en 2020), à travers la diversification des offres, et surtout leur adaptation aux réalités socioculturelles de nos communautés, entre autres. Les panelistes y sont revenus très longuement à Fatick sous l’angle du thème de cette édition 2021 qui est : « Tàggatt tuut tànk yi ci sunuy jikko you rafet ngir waajal sennug ubbiku ci àdduna ëllëg » (en wolof).

Lefatickois.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :