Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Toubacouta : Le Parerba tire un bilan positif de ses interventions dans le bassin arachidier

Toubacouta : Le Projet d’appui à la réduction de l’émigration rurale et à la réintégration dans le Bassin Arachidier (PARERBA) a organisé les 20 et 22 septembre 2022 une importante rencontre de capitalisation de ses interventions.

Plusieurs parties prenantes ont pris part à cet atelier plus particulièrement les bénéficiaires issus des différentes régions d’interventions que sont : Fatick, Kaolack, Kaffrine, Thiès. Ainsi, les effets induits des interventions ont été passées au peigne fin tout au long des travaux. Notamment dans la création d’opportunité d’emplois qui est en quelques sortes un des enjeux majeurs pour le développement socio-économique des individus et des territoires. Une nette vision de développement socio-économique en corrélation avec la mobilité humaine.

Ceci, pour dire simplement selon le modérateur des travaux, Cheikh Oumar Gueye, directeur de l’Initiative prospective pour une agriculture rurale (IPAR), « Enabel à travers le Parerba s’est beaucoup penché dans ses interventions sur l’ensemble des mécanismes par lesquels les dynamiques de la migration et du développement s’influencent ».

Parmi les résultats aujourd’hui capitalisés, comme l’a indiqué, Ronal Le Marec, manager général, « on note l’approche de gestion intégrée des ressources en eau et des pratiques de gestion durable des terres à travers les plans d’aménagement de bassin versants au niveau de 25 communes, la mise en place d’intercommunalités regroupant 11 communes qui ont été appuyées financièrement, la parcellisation des périmètres et le reboisement, l’élaboration et le suivi de contrats de gestion, la formation en gestion intégrée des ressources en eau, entre autres ».

Abibe Niasse, le maire de la commune de Taïba Niasséne, président des communes de l’arrondissement der Paoskoto tout comme le Préfet de Foundiougne, Ousseynou Mbaye, ont magnifié les efforts consentis par le Parerba durant ces cinq (5) ans d’intervention dans le bassin arachidier. A travers la réalisation d’aménagements secondaires favorisant l’inclusion des jeunes, l’amélioration de la production,  la productivité et ma  compétitivité des exploitations familiales dans les filières du riz et du maraichage, le développement de micro entreprises, l’insertion des jeunes.

En sommes, le Parerba a beaucoup favorisé la collaboration avec les petites et moyennes entreprises (PME) pour le recrutement de jeunes salariés pour une alternative aux approches classiques de la promotion de l’auto emploi mais aussi et surtout, l’attractivité économique des territoires tout en développant des stratégies de mobilité des jeunes.

La rencontre a ainsi permis de mieux appréhender l’approche concertée, l’effet des interventions du projet et leur contribution dans la lutte contre l’émigration rurale mais aussi d’apprécier la démarche, d’identifier, et d’analyser les expériences du projet. Le PARERBA, est mis en œuvre par Enabel au Sénégal depuis juillet 2017 pour contribuer à apporter des solutions à plusieurs défis globaux dans les inégalités socio-économiques, la mobilité humaine, mais également l’environnement et le changement climatique.

Lefactickois.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :