Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Trafic international : Le film de l’arraisonnement du navire transportant des armes de guerre


Dans la lutte contre le terrorisme, le trafic d’armes et de munitions, la Douane sénégalaise vient de réussir une belle opération en ce début d’année. Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, des gabelous en patrouille en haute mer ont arraisonné un navire Guyanais transportant trois conteneurs de munitions de guerre. La valeur de cette cargaison est estimée à près de trois (03) milliards cfa. Le capitaine du navire et l’ensemble des membres de l’équipage, qui sont de nationalité ukrainienne, ont été arrêtés par les fusiliers-douaniers, renseigne le Témoin.

Non contents d’avoir pulvérisé la barre de tous les précédents records en matière de recettes (1.177 milliards cfa), les hommes du colonel Abdourahame Dièye viennent de s’illustrer encore de fort belle manière dans la lutte contre le terrorisme et contre tous les trafics.

Cette fois-ci, il s’agit plus précisément de munitions de guerre. Dans la nuit de jeudi à vendredi 14 janvier dernier, renseigne un communiqué du bureau des relations publiques et de la communication de la douane, les soldats l’économie se sont transformés en fusiliers marins (commandos) en faisant irruption dans un navire étranger dont la présence sur nos cotes était suspecte.

Une fois à bord du navire dénommé « Eolika » battant pavillon guyanais, les douaniers ont découvert une importante cargaison de munitions de guerre (pour mitrailleuses et autres Kalachnikov) éparpillée dans trois conteneurs. Interpellé sur leur présence au large des cotes sénégalaises, le capitaine du navire, de nationalité ukrainienne, a déclaré être venu pour se ravitailler au Port le plus proche qui se trouve être celui de Dakar.

Ravitailler en quoi ? Aussi bien le capitaine du bateau que les autres membres de l’équipage n’ont pas réussi à convaincre les fusiliers marins de la Douane. En somme, ils ont tenu des déclarations évasives et incohérentes. Mieux ces derniers jours, et chaque sortie en mer, les patrouilleurs de la Douane sénégalaise ont pu constater que le bateau « mouillait » au même endroit.

En procédant à un contrôle administratif, les douaniers ont également constaté que le bateau ne disposait d’aucun document fiable ou autorisation de navigation dansles eaux sénégalaises. Pour mener à bien cette belle prise, les douaniers ont sollicité le concours des autres unités spécialisées telles que l’Armée, la Gendarmerie et les Sapeurs-pompiers.

Après expertise et évaluation, il est apparu que la valeur des munitions de guerre contenues dans les trois conteneurs saisis s’élève à trois milliards de francs environ. Les membres de l’équipage sont entre les mains de la gendarmerie où l’enquête suit son cours. Un grand bravo à nos gabelous !

Assane SEYE-Senegal7
Senegal7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :