Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Premier Site d'Information Générale du Sine et du Saloum

Vision du Chef de l’Etat pour la jeunesse: La ministre Néné Fatoumata Tall dans le pragmatisme

Le ministre de la Jeunesse, Néné Fatoumata Tall Mbaye, a procédé hier à la pose de la première pierre de la Maison de la Jeunesse et de la Citoyenneté (Mjc) en présence de ses collègues Yankhoba Diattara (Economie numérique), Abdou Karim Sall (Environnement) et Matar Ba (Sports).Un projet qui porte sur la construction d’infrastructures modernes dans les 45 départements du Sénégal, afin de renforcer l’offre destinée à la jeunesse sénégalaise. Une manière pour la responsable politique du côté de Guédiawaye de répondre à ses détracteurs avec pragmatisme.

La phase pilote du projet «Maison de la Jeunesse et de la Citoyenneté» (Mjc) a été lancée hier dans le département de Pikine. La cérémonie de pose de la première pierre qui s’est déroulé devant de nombreuses personnalités de la banlieue a été une occasion pour le ministre de la Jeunesse, Néné Fatoumata Tall Mbaye, de revenir sur les grandes lignes de ce projet.

Selon Néné Fatoumata Tall Mbaye, le Mjc est une des grandes infrastructures structurantes du Président Macky Sall en faveur de la jeunesse. Le projet porte sur la construction d’infrastructures ultramodernes, multidimensionnelle et multifonctionnelles qui constituent le point de départ d’une révolution dans la prise en charge des questions des jeunes. Leur édification dans les 45 départements du Sénégal en complément des infrastructures départementales des jeunes déjà existantes, informe Néné Fatoumata Tall Mbaye, permet de renforcer l’offre destinée à la jeunesse dans un esprit d’équité territoriale.

«Elles constituent un cadre de rencontres, d’échanges, de loisirs, de formation et d’éducation. Il s’agit d’en faire un creuset d’information jeunesse, de promotion du civisme et de la citoyenneté en milieu jeune, de formation des cadres et jeunes bénévoles des associations et mouvements de jeunesse», soutient Néné Fatoumata Tall Mbaye. Et le ministre de la Jeunesse d’ajouter : «Ces maisons sont conçues pour être un guichet unique d’accès à l’information sur les opportunités d’emplois salariés et d’entreprenariat».

En complément des Centres départementaux d’éducation populaire et sportive (Cdeps), les Mjc «seront érigées dans une architecture moderne alliant dans un continuum les différentes offres de services aux jeunes». Elle précise que ces maisons sont appelées à contribuer à la pleine application de la territorialisation des politiques publiques de jeunesse avec un renforcement des élus locaux et des groupements de jeunes au sein du management décisionnel.

LES MJC, UN CADRE DE RENCONTRE, D’ÉCHANGES, DE LOISIRS, DE FORMATION ET D’ÉDUCATION

 En outre, le ministre Néné Fatoumata Tall Mbaye a tenu à préciser que les Mjc participent à l’accompagnement des jeunes en vue de l’éclosion de leurs talents artistiques, culturels, musicaux et sportifs. Ainsi, elles offrent aux jeunes diverses opportunités parmi lesquelles une école de la deuxième chance et un creuset d’éducation à la citoyenneté, un guichet unique de promotion socio-économique des jeunes, un pont entre les jeunes et les Technologies de l’Information et de la Communication.

Ainsi, ces Mjc seront un endroit de progression vers l’autonomie et l’âge adulte, un lieu d’épanouissement pour les jeunes, un espace d’accès à l’information jeunesse et à la documentation, une structure d’encadrement et de formation par l’action ainsi qu’un cadre de détection et d’éclosion des talents des jeunes dans divers domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :